Évènements Luttes paysannes / Autonomie alimentaire

Le Festival des Cantines autogérées : Angers est à Paris !


Mardi 1er Octobre, le festival des cantines autogérées a ouvert ses portes à Montreuil, à la Parole Errante. Fort d’un programme chargé jusqu’au Samedi 5 octobre, ce festival accueille des cantines solidaires, des collectifs et des associations autogérées de toute la France : Grenoble, Toulon, Rennes, Dijon, Paris et aussi Angers !

Le RAARE (Ravitaillement Alimentaire Autonome Réseaux d’Entraide) et « Du Cœur au Ventre » sont présents depuis plus d’une semaine sur Montreuil pour aider à organiser le Festival avec une dizaine d’autres personnes. Cela va de la gestion pour organiser les récupérations alimentaires, les logements des intervenants, à une bonne cohésion entre les cantines pour diversifier et mettre en avant tous les collectifs présents. Ce festival est une première, tout est mis en œuvre pour sa réussite, sur le plan culinaire comme pour le développement et le partage des luttes.

La Parole Errante

La Parole Errante est un lieu d’accueil et de convergence des luttes qui a vu le jour dans les années 80. Créé par Armand Gatti (grand poète et auteur militant), ce lieu avait pour vocation de créer l’autonomie de la culture et de lutter contre le marchandisation de notre de notre société et le capitalisme. 30 ans après, la lutte continue toujours et même de plus belle ! Elle s’est étendue via les médias autogérés, la création de temps collectifs, l’accueil des luttes comme les Assemblées générales des Gilets Noirs et des Gilets jaunes : l’union de la culture, de l’art et de la politique dans des temps de débats et de discussions.

Ce lieu devait être récupéré par le Conseil Départemental à la fin du bail mais, face à leurs projets prestigieux et farfelus, l’association lutte depuis 2015 contre sa destruction et persiste à réinventer en permanence cet espace d’expression ! Pour faire face à la menace de fermeture l’association appelle à occuper les lieux le plus possible pour développer encore et toujours plus son objectif principal ! Vous pouvez rencontrer et travailler avec le collectif tous les premiers et troisièmes lundis du mois à 18h.

En 2012 ce lieu voit apparaître un Café Librairie au nom de «  Michèle Firk  ». Espace d’accueil et de rencontre, cette librairie regorge d’une multitude d’ouvrages politiques et artistiques ! Cette librairie-café est basée sur une association et s’auto-organise au sein de la Parole Errante, entre les événements et les passants, elle accueille, informe et laisse place à notre imagination et notre volonté de changer ce monde d’injustices !

La Parole Errante c’est aussi un Centre Social Autogéré  ! C’est un lieu qui accueille, sous forme de permanence gratuite et ouverte à tout.e.s, des initiatives culturelles et sociales. C’est un lieu de rencontres, de transmission de savoirs et de solidarité. Par exemple le collectif de collage anti-féminicide de Montreuil y a récemment trouvé refuge après que leur premier lieu, dans le squat d’une des membres, ait été expulsé.

Il y a maintenant 4 ans, les membres de la Parole Errante ont eu la volonté d’installer une cantine auto-gérée : la «  Cantine graine Pop’ de lutte  » afin de créer un réseau de luttes avec l’objectif de développer l’auto-gestion dans les quartiers populaires et faire reculer le clientélisme ; casser la matrice pour aller vers un outil alimentaire, inter-générationnel et inter-culturel ; redonner confiance aux plus démuni.e.s et unir tous le monde pour plus d’autonomie. Elle s’est installée depuis quelques mois dans le squat de l’Ermitage, à Montreuil, afin d’atteindre différents quartiers et pouvoir mettre en place, dans un premier temps, des sessions d’apprentissage à la récupération alimentaire et à son partage entre tout.e.s. pour, dans un deuxième temps, développer ce projet en cantine.

Le Festival des Cantines Auto-gérées !

C’est la première édition de ce festival ! Il regroupe différents collectifs qui ont des objectifs et des luttes divers et variés :

  • l’association de la nouvelles rôtisserie, autogérée dans le 10e arrondissement de Paris, qui a mis en place une coopérative culinaire et éphémère pendant 5 mois
  • la cantine de la pagaille, une ressourcerie d’Ivry-sur-seine, qui se base sur de la récupération alimentaire àRungis pour une cantine à prix libre en soutien à des luttes de divers collectifs
  • la Cantine Rennaise, présente au campement du contre G7, qui fait partie de la lutte « soutien et vérité pour Babacar », un film contre les violences policières sera animé et présenté le mercredi soir
  • la Conquête du pain, boulangerie en SCOP à Montreuil qui fournira du pain tout au long du festival
  • le collectif de la Graille Cantine, originaire de Grenoble, créé pour soutenir les luttes, il essaye d’être présent le plus possible sur des piquets de grève, à des occupations et dans les squats
  • des dijonais.es du squat de la Carroterie du Canton, expulsé depuis, qui continuent de s’investir avec la cantine du «  couteau entre les dents  » qui met à disposition du matériel de cuisine et de gros stocks pour les collectifs et associations.

L’ensemble des collectifs arrive petit à petit dans la semaine, d’autres soutiennent à distance comme « les tabliers volants  » qui ont prêté tout le matériel pour ce festival.

Est également présente l’association de Paris de ressources alternative d’éducation populaire, créatrice et participative d’événements comme du théâtre, des bals et autres ateliers de communication pour travailler à l’autogestion. Elle présentera au festival un atelier pour créer ses produits de nettoyage, ainsi qu’un atelier de lectures collectives afin de rendre accessibles de grandes œuvres à un large public. On pourra aussi retrouver Génération Palestine de Montreuil qui sera présente pour aider à l’accueil, ainsi que le collectif inter-national des boulangeries mobiles,... et encore plein d’autres bénévoles !

On vous retranscrit ici la programmation de la semaine !

MARDI 01/10

16h – cuisine dans la rue, l’hygiène et la sécurité
20h – Projection du Film « Les coups de leurs privilèges » suivi d’une discussion sur les alliances des luttes


MERCREDI 02/10

10h – Atelier conserverie avec la Cantine des Pyrénées
20h – Dignité, Justice, Activisme
21h- Vies Volées / Ferguson in Paris / Assemblée des blessés / Justice pour BABACAR

JEUDI 03/10

10h – Débat « manger au prix libre »
20h – Spectacle de marionnettes par la troupe Projet D « L’appel sauvage »

VENDREDI 04/10

10h – Présentation des collectifs de l’Internationale des Boulangeries Mobiles
14h – Atelier du pain et boulang’ par l’Internationale des Boulangeries Mobiles

18h-20h30 – Farid Bennaï (FUIQP Paris Banlieu) « les cantines autogérées dans les luttes des quartiers populaires » - Fatima Ouassak (Front des mères) « Bouffes et malbouffe dans les quartiers populaires, quelles alternatives ? »

21h – Erik Auguste récital de poèmes de Mahmoud Darwich mis en musique


SAMEDI 05/10

17h- 20h30 – Luttes et autonomie :

Donato Tagliapietra « Luttes territoriales et autonomie dans l’Italie des années 70 »

Saïd Bouamama (FUIQP) « Histoire de l’autonomie des luttes des immigrations et des quartiers populaires »

Christel Husson (Mouvement de l’Immigration et des Banlieues, FSQP, Gilets jaunes) « L’enjeu de l’autonomie »

Fahima Laidoudi (cantine Graine pop’ des luttes) « L’unité des cantines dans les luttes, de la commune libre (1871) à aujourd’hui »

21h – Concerts : « Cerna, Cloud Trap », « Consciente de ses limites », « Victor and the Haters » Alternativ Pot Rap.

À lire aussi