Infos locales Travail / Syndicalisme

POINGS contre POINTS, ma retraite j’y tiens !


Plus de 9200 personnes ont manifesté dans les rues d’Angers ce jeudi 5 décembre, journée de grève nationale tant attendue des syndicats. On fait un bilan en ce début de lutte sociale : blocage des entreprises, piquets de grève, manifestations et prochains rendez-vous.

Un cortège qui a su montrer sa rage et sa force.

Départ à 11h de la place Leclerc, les manifestants sont venus nombreux malgré le froid et un épais brouillard. En tête, la banderole syndicale, suivie de près des pompiers du S.D.I.S 49, suivis des cheminots, de la santé, du cortège de la CGT, des étudiants, du camion sono de FO, puis de Solidaires... Le cortège est énorme et emprunte le boulevard Foch, décoré pour l’occasion par les Gilets Jaunes, des banderoles appellent à la justice sociale, au RIC...

Le parcours initialement prévu par l’intersyndicale, composée de la CGT, Force Ouvrière, F.S.U, Solidaires, l’UNEF et l’UNL, a été légèrement dévié. Le cortège devait initialement chatouiller la rocade, sans la prendre, pour mener la manifestation à l’esplanade du Cœur de Maine avant d’emprunter le boulevard Carnot par les voies du tramway. Toutefois, arrivés en haut du boulevard Roi René, une batuckada et les Gilets Jaunes prennent la tête du cortège et animent la manifestation. Au rythme des percussions, les manifestants accèdent finalement à la rocade au niveau du pont de Basse-Chaine, tout un symbole !

La rage se fait entendre, le cortège envahit la rocade et prend toutes les voies. L’ambiance devient particulièrement électrique lors du passage dans le tunnel sous l’esplanade Coeur de Maine : des fumigènes flambent, la batuckada est déchainée, des pompiers explosent de (très) puissants pétards !

La police, qui s’était déjà positionnée au niveau du pont de Verdun pour éviter que la manif prenne le quartier de la Doutre, s’est vue envahie par les syndicats qui ont respecté le parcours initial et ainsi bloqué les routes au niveau de l’esplanade.

Le cortège de tête et une partie des manifestants ont remonté la rocade jusqu’au cinéma Pathé, l’interruption de la circulation s’est donc poursuivie alors que le gros de la manifestation remontait déjà le boulevard Carnot. De retour au point de départ, le cortège s’est dispersé pour terminer une manifestation qui s’est déroulée sans encombre.

Assemblé Générale ou inter-syndicale ? Telle est la question.

A 14h30 dans la salle Peloutier de la Bourse du Travail, 300 personnes se sont réunies pour une inter-syndicale ouverte à tous les groupes présents lors de la manifestation et actifs pour la lutte sociale. Chacun a pris la parole et fait le point sur les taux de grévistes et les actions à venir.

Prises de parole et mises au point sur la situation de la lutte le 5 décembre après-midi :

- Angers Loire Métropole, blocage de la zone de St Barthélémy pour le ramassage des déchets depuis 5h du matin. Ils reconduisent la grève et le blocage jusqu’à vendredi. FO et la CGT sont principalement présents. La direction essaye de les faire plier depuis ce midi.

- La SNCF a un taux de grévistes de 70%, toutes les assemblées générales ont voté la reconduction de la grève. « Contre notre isolement, contre toutes les insultes que les médias et le pouvoir nourrisent sur nous ! » ils rappellent que ce sont les mêmes insultes de destruction des salariés depuis 1995.

- Tous les EHPAD se sont réunis et ont voté une grève reconduite jusqu’au lundi 9 Décembre.

- La FSU a fait une assemblée générale interne avec plus de 300 personnes le matin du 5, ils appellent à la grève le lundi 9. Ils sont 70% en grève dans le primaire et le secondaire. 13000 enseignants se sont mobilisés dans le département du Maine et Loire contre la dégradation des services publiques, tous le monde est touché !

- Enedis et les industries, anciennement EDF et GRDF, appellent à un vrai service public de l’énergie ! 91% de grévistes dans le nucléaire. Le RTE saumurois (les transports et la distribution) appellent à 100% de service public et continueront la grève tant qu’ils ne l’auront pas obtenu.

- Sud Santé Sociaux et le CHU d’angers se sont mis en piquet de grève dès 6h30 ce matin avec la Cgt et FO, puis ils sont partis en cortège à 250 pour rejoindre la manifestation de 11h. Leur grève est reconduite depuis le 2 Mai, l’objectif est de construire ou reconstruire la mobilisation dans chaque service. Assemblée générale vendredi 6 à 13h dans l’hôpital afin que toutes les personnes, en grève ou non, puissent se retrouver. C’est une bagarre historique que vit la santé, ils appellent à la manifestation prévue le 17 décembre à Paris. « Public, Privé, tous ensemble ! »

- La CGT, CESAME et FO ont comptabilisé 64% de grévistes au CESAME, soit une quarantaine de personne en piquet de grève ce matin à 6h. L’assemblée générale est prévue à vendredi 14h pour savoir si la grève se reconduit. Environs 150 collègues étaient présents dans la manif. « Macron ignore notre mouvement en attendant lundi pour s’exprimer nationalement, il faut qu’on fassee des actions concrètes afin que le gouvernement n’ait pas que des chiffres à ressortir comme si la lutte n’existait pas. »

- La Grande Ourse a accueilli la semaine précédente plus de 70 personnes à l’assemblée de convergence. Des actions ont été prévues, comme le blocage à 4h du matin de Système U. Ce qui est important c’est de créer la grève mais aussi de la nourrir, il y a une nécessité de relancer des caisses de grève à l’échelle nationale. La création d’une crèche autogérée est en cours afin que tout le monde puisse venir manifester et bloquer.

- Valeo est en grève, entre 50 et 80 personnes présentes ce matin, ce n’est pas suffisant « ils faut s’unir et tous les convaincre ! »

- FO, la Sécurité Sociale, 50 personnes se sont réunies pour discuter du caractère exceptionnel de la mobilisation dans cette branche. Ils reconduisent la grève et ont débrayé ce matin : « Il est important qu’il y ait une continuité de nos actions. »

- Solidaires Etudiant, fraichement arrivé à Angers, s’est créé suite aux mobilisations importantes de l’année dernière aux Beaux Arts. Il n’y avait quasiment personne en cours se matin, énormément d’étudiants travailleurs ont fait grève afin de rejoindre la manifestation, ils rappellent que les étudiants sont aussi des travailleurs et que toutes les réformes accentuent toujours plus la précarité étudiante. Cette précarité étudiante qui tue !

- L’UNEF Angers a bloqué des lycées ce matin avec l’UNL afin d’informer sur les droits sociaux contre la précarité, une convergence des luttes de la jeunesse se met en place. « Ce gouvernement ne sait pas ce que c’est la précarité ! Vive l’humanité ! Vive la lutte ! »

- Plus de 85% de grévistes au SDIS 49, 160 pompiers ont manifesté, notamment des officiers, ils maintiennent la grève. « On sera présent dans toutes les initiatives proposées ici. »

Il faut que cela s’étende dans tous les autres secteurs qui sont encore dans le spectatif ! Création de groupes communs et d’entraide pour que tout le monde rejoigne la lutte !

- Scania s’est mobilisé, 150 personnes dans la manif, le personnel est en colère. Besoin d’aide pour la grève.

- FO pôle emploi, une vingtaine de personnes ce matin pour une assemblée générale historique. Il est très difficile de se mobiliser dans ce secteur, ils appellent à la reconduction de la grève et à diffuser le plus possible dans toutes les agences pour que les derniers collègues les rejoignent. Il sont deuxième en taux de grévistes au niveau régional, ce qui est très impressionnant.

Nous avons besoins d’approvisionnement en palettes et matos pour les différents blocus et piquets de grève. Grande surprise, parmis les personnes présentes l’union départementale de la CFTC qui suit le mouvement !

- 40 grévistes sur 200 personnes sur le site du Système U, la CGT U log appelle à de l’aide car le mouvement n’est pas mûr, ils essaieront de faire 2h de débrayage par jour comme Enedis. Appel à la convergence, une assemblée générale est en préparation.

- Cela fait une dizaine de jours que les impôts sont en grève. FO et Solidaires vont essayer de se rencontrer lundi pour reconduire la grève, il y a entre 23% minimum et 56% maximum de grévistes cette année. Les finances publiques sont très présentes aujourd’hui, appel à bloquer et s’organiser au niveau de la cité administrative « contre l’isolement de certains groupes dans la lutte ».

- La CGT de l’inspection du travail a beaucoup de mal à mettre en place la mobilisation en interne mais ils sont présents pour aider à mettre les droits de grève en place dans tous les secteurs.

BATTONS-NOUS CONTRE LA CASSE DU SERVICE PUBLIQUE, LA CASSE DE L’EDUCATION, LA CASSE DE NOS RETRAITES !

Prochain blocus, rendez-vous Lundi 9 décembre à la cité administrative à 7h30 ! Venez soutenir les piquets de grève en cours et ceux à venir mardi comme à Scania, Valeo, Système U...

Rendez-vous mardi 10 décembre place Leclerc pour une nouvelle grève nationale et une manifestation aussi forte que ce jeudi 5 décembre !

À lire aussi