Aide et présentation Aide / Présentation

Présentation de basse-chaine.info


Basse-chaîne c’est quoi ?

Un pont !

Situé au pied du château d’Angers le pont de la Basse-Chaîne est connu pour sa destruction en 1850, dûe à une tempête, qui emporta la vie de 220 soldats et 3 civils. Toutefois, une version de l’histoire désigne la marche au pas du régiment comme responsable de sa rupture...

Un pont permet la traversée d’obstacles, il peut être un lien entre deux rives tout comme un lien entre les gens et les idées. Tel est le rôle de basse-chaine.info, site collaboratif qui relaie l’actualité d’Angers et de ses alentours.

Le site est ouvert aux publications de tou-te-s et est modéré par un collectif d’angevin-e-s qui constatent que la presse locale, motivée par des intérêts économiques et politiques, ne présente plus une actualité complète. Par exemple, l’actualité des luttes sociales et écologiques est quasi-invisible.

Basse-chaine.info est donc une plate-forme collaborative d’informations locales dont le but est de mettre en avant les initiatives de celles et ceux qui luttent pour une existence plus juste et solidaire. Par exemple, en ouvrant des abris, en luttant avec l’administration pour obtenir des papiers, en lançant une grève contre les suppressions de postes à l’hôpital ou bien en manifestant dans les quartiers populaires.

Alors que notre pays traverse une tempête sans précédent, nous retenons de l’Histoire qu’il peut être dangereux de marcher au pas !

Ailleurs, une quinzaine de plates-formes de ce type existent déjà et forment le réseau Mutu.

L’URL du site en .onion : http://jjdizhangersxhrt.onion

Charte de basse-chaine.info (reprise de la charte Mutu) :

1. La publication participative : toute personne ou collectif local concerné par les objectifs du site est invité à proposer ses articles ; la rédaction d’articles n’est pas réservée aux personnes du collectif.

2. L’aide à la publication : le collectif peut aider à la mise en forme des articles, à la rédaction, à travers une interface de modération qui permet les échanges avec les différents contributeurs du site.

3. L’ouverture : le site n’est pas la propriété d’un groupe ou collectif, il reflète la diversité des idées et des pratiques qui traversent localement les luttes.

4. Les idées politiques anti-autoritaires : dans une perspective émancipatrice, anticapitaliste et de lutte contre toutes les dominations.

5. La volonté de diffuser le plus massivement possible les articles publiés.

6. L’ancrage dans le contexte local, dans la mise en forme comme dans son fonctionnement.

7. L’entraide entre les sites similaires.

À lire aussi